Information sur la structure

Participant N°1


Les cartes de la répartition des compétences rabattues, le développement économique est aujourd'hui entre les mains des régions et des intercommunalités – ou de leurs groupements. Dans ce contexte, le bassin d’emploi – maille sur laquelle s’appuient la plupart de nos territoires de projets – apparaît comme le cadre pertinent pour élaborer et mettre en œuvre une action économique de proximité intégrant les dimensions foncier/immobilier d’entreprise, ressources humaines (GPECT), commerce, tourisme, numérique…
Comment articuler le projet de territoire avec le niveau EPCI et la Région ? Quelle ingénierie pour stimuler l’initiative publique comme privée ? Et le numérique dans tout cela ?
En pleine mutation et où certains le décrient, voire souhaitent sa disparition, le SCoT est bien un outil stratégique de territorialisation du projet de territoire. En milieu rural, il est d'ailleurs supracommunautaire et structurant entre les PLUI et les SRADDET.
Quelles critiques lui sont reprochées ? Quelles ambitions doit-il caresser ? Comment le rendre compréhensible et accessible aux élus, mais aussi aux citoyens ? Répond-t-il réellement aux enjeux ruraux ? Quels impacts de la Loi ELAN ?
L’accès aux soins constitue un des sujets majeurs de préoccupation des territoires ruraux et périurbains ! Les initiatives se sont multipliées pour répondre à cet enjeu : mutualisations d’équipements, mise en réseau des acteurs de la profession, aides à l’installation, etc.
Les différentes législations et réglementations invitent les territoires à porter les transitions, notamment énergétique. Les outils à disposition des territoires peuvent être fédérateurs et porteurs d'innovation au service du projet mais aussi détourner des orientations souhaitées . TéPCV, PCEAT, CTES...
Comment mobiliser les dispositifs cadres nationaux au service des stratégies territoriales et non l'inverse ?
Les discussions relatives aux futures PAC et PEC sont sur le point d'être arbitrées, leur devenir en l'état est incertain, quand bien même des ajustements seraient nécessaires, mais leur maintien indispensable.
Comment expliquer cette génération ? Faisant abstraction des dysfonctionnements français dans la mise en oeuvre du programme LEADER, quels bilans tirer de cette génération 2014-2020 ? Quels perspectives pour la prochaine génération ? Quelle place à l'innovation, et à la coopération oubliée ?
Vote contestataire, désintérêt de la chose publique... ? Beaucoup de territoires ont conscience que la participation citoyenne doit être réenchantée pour retrouver des liens de confiance et de coopération dans l'action publique locale. Mais la mise en oeuvre reste complexe :
Comment associer et créer des synergies durables entre élus, acteurs socio-économiques et citoyens ? Quel positionnement et rôle pour le conseil de développement dans la mobilisation citoyenne ? Y a-t-il des sujets plus porteurs que d'autres, des échelles à (ré)investir ?

On vit de mieux de mieux, de plus en plus longtemps, les seniors sont de plus nombreux, c'est une catégorie de la population diversifiée, riche parfois fragile qui demande que les collectivités s'y intéressent tout particulièrement. Certains territoires mènent alors une stratégie de développement économique basée sur la filière de la silver economie.
La silver economie concrètement ? Comment mobiliser les compétences, les connaissances de nos "seniors" ? Comment les mobiliser ? Quel est le rôle économique des seniors dans nos territoires ?
La mobilité ne se pensait dans les milieux urbains, avec les PDU. Mais celle-ci doit également se penser et plus que jamais dans les territoires ruraux avec les plans de mobilité rurale ! La mobilité s'est aussi l'accessibilité, qui peut parfois être dématérialisée...
Pourquoi et comment se pense la mobilité en milieu rural ? Quels enjeux pour quels attendus ? 80km/h est-ce la bonne idée ? Devenir AOM, oui éventuellement, mais pour faire quoi ?
Autrefois approche sectorielle du développement local, le numérique est aujourd'hui transverse, levier économique, facteur d'un mieux vivre et consommer autrement ! En seront impactés : le commerce, le travail, la santé, la consommation, la dématérialisation...
Comment accompagner cette mutation numérique, digitale des territoires ? Comment en préserver la cohésion territoriale ? Le numérique est-il vecteur de maintien de population dans les territoires ruraux ?
Nouveau paradigme sociétal : produire et consommer local ! Ce qui semble une évidence partagée relève toutefois d'un vrai bouleversement, notamment dans la structuration des filières, dans l'approche comportementale du consommateur et surtout dans la logistique.
Encouragés par les pouvoirs publiques, les PAT, croisement entre des politique sectorielles (agricole, santé, environnement, économie, social...) locales sont-ils une voie ? Quelle différence avec un projet de territoire ? Quels sont les leviers locaux ?
Appels à projets, contractualisations, dotations, fonds de soutien… Le maquis des financements prospère ! Parfois au détriment de leur lisibilité... lorsque la rigueur et l'agilité ne sont pas au rendez-vous !
Ou en est-on du financement des Territoires de projets ? La contractualisation versus l'appel à projets ? Comment réinventer le lien avec le monde entrepreneurial ? Des nouveaux modes de financements (mécénat, crowdfunding), que peut-on en attendre ?
Le marketing territorial commence à être intégré pleinement dans la stratégie territoriale, car il contribue autant à construire et développer l'image du territoire, qu'à renforcer le sentiment d'appartenance et de fierté des habitants.
Marketing territorial : question d'image ? ou enjeu d'identité ?
ou

Methode de réglement


En raison, notamment des contraintes pour les réservations de repas, le remboursement d’éventuelles annulations d’inscription au delà du 22 septembre ne pourra être prise en compte et entraînera la facturation totale du montant engagé.

Montant : 0,00 €
*: Champs obligatoires